Portrait

Herminaviolet93a 145

Hermina ADEM est professeur, chorégraphe et artiste de danse orientale de renommée internationale. Elle enseigne la danse orientale et la danse tzigane des Balkans depuis 16 ans à Rennes et d’autres villes de Bretagne (Lorient, St Malo, St Lunaire…). Elle est également membre du Conseil International de danse (UNESCO). Elle est la directrice artistique et la responsable de l’école Hermina Danse, organisme de formation professionnelle continue enregistré auprès de la préfecture de Bretagne.

Sa méthode pédagogique imagée, développée depuis plusieurs années, rencontre un franc succès auprès des élèves. Son enthousiasme et sa passion pour la danse est transmise aussi bien à ses élèves qu’à son public qui se fidélisent d’année en année. Hermina propose depuis 2013 une formation diplômante en danse orientale et en danse tzigane des Balkans. A l’issue du programme de 150 heures, l’élève reçoit un certificat d’études en danse sur parchemin délivré à l’occasion d’une cérémonie officielle par les mains d’un représentant officiel du Conseil International de Danse (UNESCO).

Hermina découvre la danse orientale tout à fait par hasard, en 1999, à Rennes. Et c’est le coup de foudre immédiat. La passion était née. Elle suit tous les cours proposés à Rennes sur une période de deux ans et a très vite commencé à se former auprèsdes maîtres égyptiens de renommée internationale, notamment au Caire et en Allemagne : Momo Kadous (Francfort/Egypte) – son maître de danse depuis 10 ans, Mahmoud Reda, Raqia Hassan, le Dr. Hassan Khalil (Egypte), et aussi d’autres professionnels de renommée internationale tels que Mayodi (Paris), Béata et Horacio (Berlin), Leyla Jouvana (Duisburg), Jillina et Aziza (USA), Hadia (Canada), Hossam et Serena Ramzy (Londres) etc… Hermina continue toujours à se former estimant qu’un professeur ne doit jamais cesser de se former et qu’il n’y a pas assez d’une vie pour apprendre la danse.

Elle a participé à de nombreux festivals aux côtés de nombreux artistes internationaux : à Cesson-Sévigné (festival de modern jazz organisé par Wayne Barbaste), à Paris (festival organisé par Leila Mokhtari et l’association Nasmadanses), à Bruxelles (Nuriyya), à Duisburg (Leyla Jouvana), à Berlin (Béata et Horacio), à Pragues (ouverture du festival aux côtés de la célèbre Jillina des Bellydance Superstars), à Reims (Houria), à Rennes au festival « Envie de Ville » organisé par la Ville de Rennes et aux festivals organisés par l’association Danse Orientale Passion etc.

Elle a participé à la rédaction de nombreux articles pour le magazine canadien « Papyrus » et a fondé le premier magazine de danse orientale en France « Passion Orientale » dont elle a été rédactrice en chef de 2005 à 2007.

Elle est également cofondatrice de l’association « Danse Orientale Passion » et de la Compagnie « Danse Orientale Passion » avec lesquelles plusieurs projets se sont réalisés (festivals annuels, conférences et spectacles). Elle créé « Hermina Danse » en 2012, organisme de formation professionnelle continue.

Hermina a su développer son propre style de danse qui mêle énergie, sensualité, joie de vivre, féminité et un brin de l’âme des Balkans. Son plaisir de danser contamine ses élèves et également son public.

Sa passion ne s’arrête pas qu’à la pratique de la danse. Elle suit, pendant deux ans, une formation d’enseignante auprès d’une des pionnières de la danse orientale en France, Francine Conche. Cette formation permet à Hermina de se lancer dans l’enseignement, excellent tremplin pour transmettre sa passion aux autres. Son explication imagée de la technique rencontre beaucoup de succès auprès de ses élèves.

Hermina ne se contente pas que de l’apprentissage technique de cet art, elle effectue également des recherches théoriques sur la danse orientale : recherches sur les différents rythmes égyptiens, les différents styles de danse, les meilleurs représentants de la danse orientale dans le monde, etc… estimant que la danse ne doit pas être étudiée sans l’apprentissage de sa culture et tout ce qui l’entoure.

D’après Hermina :  » La danse orientale, danse féminine par excellence, est un art à part entière, source de joie, de bonheur, d’épanouissement personnel, d’échange, de partage et de solidarité. Considérée comme danse de thérapie, elle procure un épanouissement inépuisable et incomparable ! Elle est adaptée à toutes les femmes, peu importe leurs âges et leurs morphologies. Vive la danse orientale et ses fans !  »

[nggallery id=1]